Voyager sagement : Tourisme et voyages culturellement et écologiquement appropriés

Dans le cadre de l’objectif du Plan stratégique du Conseil atlantique pour la coopération internationale (CACI) de 2002-2005 de faciliter l’éducation liée aux Voyages et au tourisme culturellement et écologiquement approprié (VTCEA), le CACI a commencé un projet pour impliquer les intervenants dans l’industrie du voyage au Canada atlantique sur les questions entourant la coopération tourisme et internationale par l’entremise d’un projet intitulé : Voyager sagement : impliquer les Canadiens de l’Atlantique dans les enjeux de coopération touristique et internationale.

Impliquer les Canadiens de l’Atlantique dans les questions de Coopération touristique et internationale

Dans le cadre de l’objectif du Plan stratégique du Conseil atlantique pour la coopération internationale (CACI) de 2002-2005 de faciliter l’éducation liée aux Voyages et au tourisme culturellement et écologiquement approprié (VTCEA), le CACI a commencé un projet pour impliquer les intervenants dans l’industrie du voyage au Canada atlantique sur les questions entourant la coopération tourisme et internationale par l’entremise d’un projet intitulé : Voyager sagement : impliquer les Canadiens de l’Atlantique dans les enjeux de coopération touristique et internationale.

Le tourisme étant la plus grande industrie au monde et avec l’écotourisme grandissant à un rythme significativement plus élevé que le tourisme en général (les estimations varient d’une croissance annuelle de 10 à 30 %, alors qu’on dit que le tourisme en général augmente de 4 %), il y a un grand élan pour que les Canadiens de l’Atlantique se réorientent vers une façon plus éthique de voyager. Basé sur l’idée que l’avenir du tourisme repose sur un environnement sain et une culture vivante, le CACI est en train d’étendre le concept du VTCEA.  Le VTCEA est du tourisme durable qui conserve et qui protège les ressources naturelles, respecte les cultures et profite aux communautés visitées. Le concept de VTCEA fournit un cadre de référence pour aborder le tourisme dans les documents d’intéressement du public développé par le CACI.

La première année du projet « Voyager sagement » fait appel aux expériences des membres des groupes du CACI qui travaillent actuellement au développement du tourisme au Belize, au Costa Rica, au Nicaragua, au Chili et aux Philippines. Le CACI, une coalition de groupes des provinces de l’Atlantique qui travaille en coopération internationale, a développé des documents d’atelier et des brochures en collaboration avec des partenaires du Canada atlantique, y compris cinq groupes membres du CACI et quatre associations touristiques du Canada atlantique. L’Agence canadienne de développement international (ACDI) a fourni le financement pour les ateliers.

Les documents d’atelier, ciblant les représentants de l’industrie du voyage et du tourisme, et les brochures visant le public en général, ont été développés en utilisant les études de cas d’organisations membres du CACI développant des occasions de tourisme durable avec des partenaires d’outremer et l’information courante sur le tourisme durable sur le plan de la culture et de l’environnement. Les études de cas ont été écrites par : CUSO à l’Î.-P.-É. ; par la Rising Tide Cooperative en N.-É. ; le YMCA de Fredericton au N.-B. et le Centre Falls Brook, au Nouveau-Brunswick.

Les animateurs des ateliers ont été formés à la fin février à Truro, en N.-É., par Ruth Schneider qui a développé et écrit les documents d’atelier. Deux animateurs de chaque organisation partenaire et trois représentants du CACI ont participé à l’atelier de deux jours. Les organisations partenaires incluent : Extension Community Development Cooperative à T.-N. ; CUSO, à l’Î.-P.-É. ; Rising Tide Cooperative, en N.-É. ; le YMCA à Fredericton, au N.-B. ; et, le Centre Falls Brook, au N.-B.

En mars 2003, grâce aux efforts constants des partenaires du projet, plus de 180 personnes ont participé aux ateliers et aux entrevues individuelles dans les quatre provinces de l’Atlantique. Les ateliers ont été offerts à des étudiants en tourisme et à des représentants du tourisme et du voyage, et au public en général. Les entrevues individuelles ont été menées par des agents de voyage et des gestionnaires d’agences de voyages. Des centaines de brochures ont été distribuées dans des agences de voyages, des universités, des bibliothèques et dans des collèges.

Les commentaires des étudiants en tourisme étaient encourageants, par exemple cette citation d’un étudiant de 4e année du Nouveau-Brunswick; « J’ai trouvé que leur présentation représentait les valeurs fondamentales du développement durable et offre un aperçu de mon avenir dans l’industrie touristique. Je ne saurais trop insister sur l’importance de leur présentation et sur son rôle dans mes décisions de carrière. » On a demandé aux facilitateurs de donner cet atelier à d’autres groupes d’étudiants à l’avenir en soulignant aussi le succès auprès des professeurs.

Les participants seront capables d’utiliser cette information pour accroître les possibilités d’activité touristique et pour aider les Canadiens de l’Atlantique à choisir des vacances qui sont plus durables en terme de coopération internationale, de sensibilisation aux réalités culturelles et d’intégrité écologique.

D’autres résultats significatifs comprennent le fait que les représentants de l’industrie touristique ont indiqué être intéressés à étendre leur partenariat avec le CACI et le potentiel de développement d’un partenariat entre les agences de voyages et un des partenaires du projet pour contribuer à la promotion et à l’organisation d’une tournée outremer pour les partenaires du projet.

Des suggestions ont été faites pour améliorer les ateliers, y compris l’utilisation de différents types de média, comme une présentation PowerPoint, dont des études de cas locaux de même qu’internationaux.

Plusieurs suggestions ont été faites pour les projets à venir du VTCEA : l’élaboration et la distribution de listes d’agences de voyages et d’organisateurs de voyages intéressés aux VTCEA ; la présentation des ateliers du VTCEA aux salons de vacances régionaux ; continuer de travailler avec les étudiants en tourisme pour les informer des enjeux entourant le tourisme durable ; et, miser sur le tourisme en général pour contribuer à l’augmentation de la demande des consommateurs pour des produits touristiques durables.

Il est souhaité que ce projet continuera d’engager les intervenants de l’industrie du voyage du Canada Atlantique dans l’analyse des questions entourant le tourisme et la coopération internationale et qu’il étendra les connaissances et la capacité des membres du CACI et d’autres pour qu’ils reconnaissent l’impact et le potentiel du tourisme dans les pays en développement. En d’autres mots, cela va permettre de créer des occasions de voyages culturellement appropriés et sans danger pour l’environnement, qui profiteront aux agences de voyages et aux ONG au Canada, de même qu’aux organisations et aux communautés partenaires outremer.

Veuillez consulter notre page « ACIC Related Links » (Liens connexes au CACI) pour obtenir d’autres sources d’informations sur le Web relativement aux voyages culturellement et écologiquement appropriés.